Arts Plastiques

Les Arts Plastiques

Les arts plastiques ne se limitent pas au dessin, mais correspondent à un champ de pratiques artistiques ouvert (photographie, vidéo, assemblage, peinture, nouvelles technologies, sculpture, installation...). Le cours d’arts plastiques cherche un équilibre entre pratique et culture artistique ; le geste y est travaillé autant que le regard. Il faut apprendre à faire autant qu’à analyser ce qui est fait. L’enseignement des arts plastiques porte donc d’abord sur l’acquisition de savoir-faire et sur l’élaboration d’une pratique personnelle de l’élève et ensuite sur l’acquisition de connaissances en histoire de l’art et d’outils d’analyse des pratiques artistiques.

Les capacités demandées aux élèves sont la curiosité, un goût pour l’expérimentation, et une certaine ouverture d’esprit. Il ne faut pas forcément être « bon en dessin », mais être inventif. Nous chercherons à développer une capacité à l’autonomie dans le travail puisqu’il s’agit d’affirmer sa propre singularité à travers une pratique personnelle.

Chaque année les élèves inscrits en arts plastiques participent à un certain nombre de projets (partenariat, rencontre avec des artistes, visites d’expositions, réalisation d’expositions dans le lycée et en dehors, voyages...), afin de leur permettre une confrontation avec la réalité du monde de l’art (les oeuvres qu’on ne peut découvrir que partiellement par le biais de reproductions et les acteurs de ce monde de l'art). 

  Par exemple, la section arts plastiques du Lycée Chaptal, en partenariat avec le Fond Régional d’Art Contemporain de Montpellier, a réalisé un projet d’expositions croisées . Il y avait une confrontation, dans le même lieu entre une exposition d’oeuvres d’artistes contemporains appartenant à la collection du FRAC (ci-dessus, à gauche) et une exposition des réalisations des élèves de terminale en option de spécialité arts plastiques (à droite).

  Le choix d’un enseignement de spécialité arts plastiques (uniquement en série L) et la possibilité de suivre également l’enseignement facultatif (soit 8 heures de cours par semaine et un coefficient 8 au baccalauréat), permet de proposer aux élèves une vraie dominante artistique.

 

 

  En terminale le cours est construit autour de la préparation aux épreuves du baccalauréat. Ces épreuves portent sur la dimension pratique (présentation à l’oral d’un dossier de travaux réalisés pendant l’année de terminale) et sur la dimension théorique (épreuve écrite avec en particulier une analyse d’œuvre, en 3h30).

  L’enseignement facultatif (3 h par semaine) est évalué au baccalauréat par un oral où l’élève doit présenter un dossier de travaux personnels, mais il est également interrogé sur ses connaissances en culture artistique.

  En terme d’orientation, l’enseignement de spécialité est conseillé aux élèves qui envisagent de suivre des études artistiques (Beaux-arts, arts plastiques à l’université, arts appliqués, histoire de l’art, restauration, médiation culturelle...), mais c’est également une option qui peut servir dans d’autres voies (éducateur, animateur, professeur des écoles...).