Projection du film "Les héritiers"

Le mardi 02 Février 2016, 58 élèves du lycée Chaptal se sont rendus au cinéma Trianon à Mende afin d'assister à une séance du film Les Héritiers réalisé en 2014 par Marie Castille Mention-Schaar sur invitation de la Mairie de Mende (en partenariat avec l'inspection académique, l'ANACR et l'ONAC), dans le cadre du Concours National de la Résistance et de la Déportation.

Le film nous a profondément touché par le réalisme avec lequel les acteurs et le metteur en scène réussissent à reproduire si fidèlement l'ambiance d'une classe de seconde. Le film , basé sur une histoire vraie, nous aide à comprendre comment une classe de Créteil qui cumule les difficultés, sociales et communautaires a réussi à participer au concours National de la Résistance et de la Déportation, en travaillant collectivement.Si au départ cette classe difficile se pense incapable de présenter un travail intéressant, leur professeur les convainc rapidement de leur capacité à traiter le sujet donné : « vous devez en parler comme des enfants, avec chacun votre différence ». Malgré des personnages quelque peu stéréotypés, on ne peut s'empêcher de s'attacher à tous pour leurs différences et leurs ressemblances. On se laisse naturellement porter par leur quotidien, leurs interrogations , ce qui rend la réussite finale des élèves encore plus appréciable car ils apprennent à vivre ensemble.

Les Héritiers montre la volonté des élèves de transmettre à leur tour ce que leur professeur d'Histoire leur a inculqué sur le génocide Juif et Tzigane durant la Seconde Guerre mondiale, ils héritent donc du devoir de mémoire. Une citation de Paul Eluard évoquée dans le film souligne l'importance de ce devoir de mémoire : « Si l'écho de leurs voix périt, nous périrons ». Une scène nous a particulièrement touché : celle où les élèves assistent au témoignage d'un ancien déporté, Léon Zyguel. C'est en l'écoutant que l'on réalise avec beaucoup d'émotions ce qu'il s'est vraiment passé et à quel point nous avons la responsabilité de transmettre leurs histoires, car ils ne seront bientôt plus là pour en parler.

A la suite de la séance, un débat a été animé par Mr. et Mme Rouveyre, au cours duquel les élèves ont pu prendre la parole et donner leurs impressions, évoquer leurs interrogations .La question de la laïcité, en écho avec l'actualité, a souvent été évoquée, comme un rempart contre les discriminations.

Pour finir, ce film a été pour nous comme une alerte nous rappelant le besoin de lutter aujourd'hui encore contre le racisme et l'antisémitisme, comme Léon Zyguel, le souligne dans son témoignage avec l'idée que cette lutte est un combat démocratique essentiel. Enfin c'est une belle leçon sur la tolérance et l'estime de soi.

Les élèves de l'Option Littérature et Société du Lycée Chaptal.